USA-Les promotions affectent les bénéfices des distributeurs

jeudi 9 janvier 2014 19h29
 

NEW YORK, 9 janvier (Reuters) - D'importantes promotions accordées par les groupes de distribution américains pendant les fêtes de fin d'année ont attiré les clients en masse, mais ont pesé sur leurs marges bénéficiaires.

Un groupe de huit distributeurs de l'indice Same-Store Index de Thomson Reuters ont annoncé jeudi que leurs ventes du mois de décembre dans les magasins ouverts depuis au moins un an avaient augmenté plus fortement que prévu, de 2,7%.

Mais face à la baisse de la fréquentation des magasins et à une politique de prix agressive des grands distributeurs comme Amazon.com et Wal-Mart Stores, de nombreuses chaînes de magasins se sont retrouvées acculées à proposer elles aussi des remises importantes pendant la période des fêtes.

Beaucoup d'entre elles se retrouvaient avec trop d'articles en stocks à écouler, ayant passé des commandes excessives au printemps dernier, dans un climat d'optimisme.

"Les rabais ont dû être plus agressifs et de plus longue durée", note Joel Bines du cabinet d'études AlixPartners.

Ces promotions ont poussé de nombreuses sociétés - dont L Brands, Family Dollar Stores et Zumiez - à abaisser leurs prévisions de résultats.

Même les distributeurs qui ont vu leurs ventes augmenter fortement comme la maison mère de Kay Jewelers, Signet Jewelers , n'ont pas été épargnés.

L'action du joaillier perdait plus de 6% vers 18h00 GMT à Wall Street malgré une hausse de 5% de ses ventes à magasins comparables pour la période des fêtes de novembre-décembre.

L Brands a abaissé sa prévision de bénéfice trimestriel après une performance décevante de ses chaînes de magasins Victoria Secret et La Senza en décembre. Son action perdait près de 5%. Ses ventes ont augmenté de 2% le mois dernier, en retrait par rapport a la progression de 3,7% attendue à Wall Street, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le distributeur de sportswear Zumiez a annoncé une baisse de ses ventes à magasins comparables, contrairement aux attentes.

Gap, qui fait partie du même indice, publie après la clôture. (Phil Wahba, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)