December 27, 2013 / 7:59 AM / 4 years ago

LEAD 2-Venezuela-Edenred avertit après la dévaluation du bolivar

3 MINUTES DE LECTURE

* Impact potentiel de -E28 mlns sur le REX courant 2013

* Le gouvernement venezuélien a dévalué la devise nationale le 23/12

* L'action Edenred signe la plus forte baisse du SBF 120 (Actualisé avec le cours de Bourse)

PARIS, 27 décembre (Reuters) - Edenred a dit vendredi que l'entrée en vigueur du nouveau taux de change de la devise venezuelienne, le bolivar fuerte, face au dollar américain pourrait avoir un impact négatif sur ses comptes 2013.

Le groupe de services prépayés précise dans un communiqué que la mise en application du nouveau taux de change était susceptible de réduire de 28 millions d'euros son objectif de résultat d'exploitation courant pour 2013.

L'impact sur la dette nette du groupe à fin 2013 serait d'environ 140 millions d'euros.

"Après prise en compte de cet effet, l'objectif 2013 du résultat d'exploitation courant s'établirait entre 340 millions d'euros et 350 millions d'euros", souligne Edenred.

Le groupe avait indiqué à la mi-octobre que son résultat d'exploitation courant 2013 devrait se situer dans le bas de sa fourchette de prévision, soit entre 370 et 390 millions d'euros, en raison d'une dégradation des taux de change dans les pays émergents. (voir )

En début de séance à la Bourse de Paris, l'action Edenred accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 <.SBF120).

A 09h10, le titre abandonnait 1,15% à 24,415 euros. Depuis le début de l'année, l'action a gagné 4,79% après un gain de 22,5% en 2012.

Edenred rappelle dans son communiqué que le 23 décembre, le gouvernement du Venezuela, en reponse aux difficultés économiques et financières du pays, a décidé de dévaluer sa devise.

Le taux de change de la monnaie venezuélienne est ainsi passé à 11,3 bolivar fuerte pour 1 dollar américain, contre 6,3 bolivar fuerte pour un dollar précédemment.

L'agence de notation Moody's a annoncé le 17 décembre avoir abaissé la note souveraine attribuée au Venezuela, ajoutant que celle-ci pourrait encore être déclassée au vu des risques croissants de ce que l'agence de notation qualifie d'effondrement économique et financier du pays.

La note du Venezuela, un important producteur et importateur de pétrole, est ainsi ramenée à "Caa1" contre "B2", avec une perspective négative.

Le communiqué:

link.reuters.com/hav65v (Matthieu Protard, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below