Renault se lancera en Chine avec des crossovers inédits

lundi 16 décembre 2013 11h18
 

* Le groupe produira à Wuhan des véhicules quasi-inédits dans sa gamme

* Malgré une arrivée tardive, Renault espère trouver sa place sur un segment porteur

* L'image de la marque au losange en Chine diffère beaucoup de l'Europe

par Gilles Guillaume

PARIS, 16 décembre (Reuters) - Renault lancera ses premières voitures produites en Chine sur un segment dont il est peu coutumier, celui des grands crossovers et 4x4, espérant ainsi trouver rapidement sa place et faire oublier son arrivée tardive sur le premier marché automobile mondial.

Le constructeur français a signé officiellement lundi la création de sa coentreprise avec le chinois Dongfeng, pour laquelle il a obtenu le feu vert des autorités chinoises au début du mois.

Il produira des Renault en Chine, à Wuhan, à partir de 2016, avec une capacité initiale de 150.000 véhicules par an qu'il espère doubler par la suite. La licence de production qu'il a obtenue porte dans un premier temps sur des véhicules de type crossover, un croisement entre une berline et un 4x4, plutôt de grande taille.

"Ce sont des produits qui n'existent pas à ce jour dans la gamme Renault", a expliqué Gilles Normand, directeur des opérations pour la région Asie-Pacifique, au cours d'une téléconférence. "Nous pensons que cela va nous permettre de faire monter la notoriété de la marque, qui aujourd'hui n'est pas très grande en Chine."

Contrairement à l'Europe, où la marque au losange incarne historiquement des voitures abordables et familiales à travers les familles Twingo, Renault ou Scenic, Renault est surtout connu en Chine pour ses succès en formule Un. Fort de cette image plus sportive, il espère trouver sa place sur un segment à forte croissance où il ne sera pas en concurrence frontale avec les généralistes chinois et étrangers, établis depuis plusieurs années.   Suite...