LEAD 2-EADS assume ses choix sur l'emploi

mardi 10 décembre 2013 16h11
 

* Le futur Airbus Group va supprimer 5.800 postes en Europe

* Paris n'acceptera pas de licenciements secs-Sapin

* Berlin en appelle au sens des responsabilités du groupe

* Tom Enders assure que les gouvernements avaient été prévenus

* Le titre perd 3%, plus forte baisse du CAC 40 (Actualisé avec déclaration de Marwan Lahoud)

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS, 10 décembre (Reuters) - EADS s'est défendu mardi de sacrifier l'emploi sur l'autel de la rentabilité, estimant que son projet de réorganisation était déterminant pour l'avenir, et a assuré que les pouvoirs publics avaient été informés.

La maison mère d'Airbus a annoncé lundi la suppression de 5.800 postes en Europe au sein de ses pôles de défense et d'espace d'ici à la fin de 2016 dans le cadre d'une réorganisation de ses activités autour de trois nouvelles divisions.

En sus du non-renouvellement de contrats de travail temporaires (environ 1.300), la restructuration décidée par EADS portera sur 2.000 postes en Allemagne, 1.260 en France, 557 en Espagne, 450 au Royaume-Uni et 180 dans le reste du monde, a précisé mardi le directeur des ressources humaines du groupe, Thierry Baril.   Suite...