JPMorgan conclut un accord de $4 mds avec la FHFA -WSJ

vendredi 18 octobre 2013 23h55
 

NEW YORK, 18 octobre (Reuters) - JPMorgan Chase a conclu un accord provisoire de quatre milliards de dollars pour mettre fin aux poursuites de l'agence fédérale de financement du logement l'accusant d'avoir trompé les sociétés publiques de refinancement sur la qualité des titres adossés à des prêts hypothécaires qu'elle leur a vendus lors la bulle immobilière, rapporte le Wall Street Journal.

La Federal Housing Finance Agency (FHFA) réclamait initialement une somme de six milliards de dollars (4,4 milliards d'euros), précise le WSJ, qui cite des sources proches des négociations, dans un article paru sur son site internet.

Un porte-parole de JPMorgan a refusé de commenter cette information, tout comme une porte-parole de la FHFA.

JPMorgan et le département de la Justice, qui agit pour le compte des agences Fannie Mae et Freddie Mac, ont négocié un accord plus global prévoyant le paiement par la banque d'un montant total de 11 milliards de dollars, dont sept milliards en trésorerie, afin de couvrir les réclamations de la FHFA et d'autres agences gouvernementales.

JPMorgan souhaite conclure un accord à l'amiable unique pour couvrir toutes les plaintes concernant ses opérations liées aux crédits hypothécaires lors de la bulle immobilière américaine.

Un accord définitif entre la banque et la FHFA est improbable en dehors d'un pacte plus global, a indiqué à Reuters une source ayant une connaissance approfondie du dossier.

Le directeur général de JPMorgan, Jamie Dimon, a été reçu fin septembre par le ministre de la Justice, l'"attorney general" Eric Holder, pour faire avancer ces discussions mais aucun accord n'a été conclu jusqu'à présent.

Le numéro un du secteur bancaire aux Etats-Unis par les actifs, a annoncé il y a tout juste une semaine sa première perte trimestrielle depuis l'arrivée de Jamie Dimon à sa tête, conséquence de l'accumulation des enquêtes réglementaires et judiciaires qui ont coûté 7,2 milliards de dollars au groupe sur les trois derniers mois. (voir ) (David Henry, Juliette Rouillon pour le service français)