LEAD 1-Le marché des boissons alcoolisées porté par l'Amérique

jeudi 17 octobre 2013 12h38
 

(Répétition titre, texte sans changement)

LONDRES, 17 octobre (Reuters) - La bonne tenue des ventes de bière et de spiritueux dans les Amériques ont permis aux grands noms du secteur de compenser, en partie du moins pour certains, de piètres performances commerciales en Europe et en Asie.

SABMiller, numéro deux mondial de la bière, a annoncé jeudi une hausse de 4% de son chiffre d'affaires net sur le premier semestre de l'exercice 2013-2014, grâce notamment à une progression de 1% des volumes.

Le seul deuxième trimestre a été marqué par une accélération de l'activité puisque la progression du chiffre d'affaires sur cette période est ressortie à 6%, dont +4% en Amérique latine, +3% en Amérique du Nord, +12% en Afrique, +5% en Asie-Pacifique et une croissance nulle en Europe.

"Nous jugeons ce résultat solide étant donné les conditions de marché difficiles", a déclaré Wyn Ellis, analyste chez Numis Securities.

Vers 10h30 GMT, l'action SABMiller affichait l'une des plus fortes hausses de l'indice Euro Stoxx 600, avec un gain de 4,41% à 31,75 livres. De son côté, l'indice regroupant les valeurs agroalimentaires européennes, également porté par la bonne tenue de l'action Nestlé, avançait de 2,03%.

Diageo, autre groupe britannique et concurrent direct de Pernod Ricard, a lui fait état d'une hausse de 3% de ses ventes nettes sur le trimestre juillet-septembre, les performances commerciales du numéro un mondial des spiritueux en Amérique latine ayant compensé une baisse de l'activité en Europe occidentale.

Sur le trimestre, le propriétaire du whisky Johnnie Walker ou encore de la vodka Smirnoff a précisé que ses ventes avaient bondi de 10,9% dans la région Amérique latine-Caraïbes.

En Amérique du Nord, la hausse a été de 5,1%. Dans la région Afrique-Europe de l'Est-Turquie, les ventes ont progressé de 1,3% alors que la région Asie-Pacifique a enregistré une hausse de 0,6% seulement. Les ventes nettes en Europe occidentale ont quant à elles reculé de 1,1%.   Suite...