Bourse-GDF Suez recule, UBS craint une baisse du dividende

jeudi 17 octobre 2013 10h48
 

PARIS, 17 octobre (Reuters) - L'action GDF Suez accuse jeudi matin la plus forte baisse de l'indice CAC 40 à la Bourse de Paris, UBS l'ayant retirée de sa liste de valeurs préférées en raison notamment d'un risque de réduction du dividende.

A 10h38, le titre recule de 2,51% à 18,84 euros quand le CAC 40 cède 0,61%. Depuis le début de l'année, GDF Suez affiche encore un gain de 21% contre 16% pour le CAC 40.

"Nous retirons GDF en raison de sa récente forte performance, associée à une possible révision à la baisse du consensus 2014-2015 sur les bénéfices par action et le risque d'une baisse du dividende", commente UBS.

"Le management pourrait décider de réduire le dividende dès l'année prochaine. Chaque baisse de 0,25 euro (environ 17%) permettrait à GDF d'économiser environ 600 millions d'euros par an", estime le broker, qui a également abaissé son conseil sur le titre d'"acheter" à "neutre" et ramené son objectif de cours de 19 à 18 euros.

UBS table ainsi sur un dividende par action de 1,25 euro l'an prochain.

GDF Suez doit verser le 20 novembre, au titre de l'exercice 2013, un acompte sur dividende de 0,83 euro par action. Au titre de l'exercice 2012, un dividende de 1,50 euro par action avait été versé, stable par rapport au dividende de l'exercice 2011.

De son côté, l'action EDF grimpe de 1,06% à 25,70 euros (+84% sur l'année). UBS a intégré le titre dans sa liste de valeurs préférées, le broker estimant qu'une prolongation de la durée de vie du parc nucléaire français à 50 ans est inévitable pour le système d'électricité en France. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)