Turbulences liées au "shutdown" en vue pour Wall Street

dimanche 6 octobre 2013 15h58
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 6 octobre (Reuters) - Wall Street se prépare une nouvelle semaine de turbulences, l'impasse budgétaire aux Etats-Unis se perpétuant pour l'instant, ce qui fait craindre aux investisseurs le pire pour la question encore plus critique du plafond de la dette.

Si ce plafond, actuellement de 16.700 milliards de dollars, n'est pas relevé, les Etats-Unis encourent un risque d'insolvabilité.

"C'est peu vraisemblable mais ça reste un risque et ça fait vraiment peur parce que l'événement n'est pas du tout intégré par le marché", dit Quincy Krosby, stratège de Prudential Financial. "En plus ce n'est pas seulement un événement national mais mondial".

L'absence de tout accord budgétaire au Congrès s'est traduite par la fermeture partielle des administrations fédérales quatre jours durant, ce qui est déjà plus long que ce que beaucoup d'investisseurs anticipaient.

La Bourse a fini en hausse vendredi mais l'indice S&P-500 a subi une perte sur le semaine et l'indice de volatilité du CBOE, communément appelé indice de la peur, a progressé, tout en restant à un niveau relativement bas. Néanmoins, l'évolution du trading sur les options laisse penser que les investisseurs se protègent déjà d'un risque de volatilité accrue.

A 16,89 actuellement, Randy Frederick (Charles Schwab) voit l'indice de volatilité approcher de 30. Il avait culminé à 48 durant l'été 2011, lors d'un prédédent débat sur le plafond de la dette.

Le Trésor a fait savoir que les USA n'auraient plus les moyens d'emprunter à compter du 17 octobre. Le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner aurait dit à des membres de son parti qu'il ferait en sorte que les USA ne se retrouvent pas en situation de défaut, ce qui a aidé Wall Street vendredi.

Mais rien ne semble indiquer pour l'instant que la confrontation doive cesser.   Suite...