GB/Distribution-Sainbury fait mieux que Tesco au T2 2013-2014

mercredi 2 octobre 2013 08h45
 

LONDRES, 2 octobre (Reuters) - Tesco, numéro un de la distribution en Grande-Bretagne, a fait état de ventes inchangées sur son marché intérieur sur son deuxième trimestre fiscal, le milliard de livres (1,2 milliard d'euros) investi pour y relancer son activité n'ayant pas encore porté ses fruits.

En revanche J Sainsbury, le numéro trois, a annoncé une hausse de 2,0% (hors essence) de ses ventes à magasins constats, à la faveur de bonnes performances commerciales de ses supermarchés de proximité et de ses activités en ligne.

Tesco, troisième distributeur mondial derrière Wal-Mart et Carrefour, est engagé depuis un an et demi dans un plan de redressement en Grande-Bretagne, où le groupe réalise les deux tiers de ses bénéfices.

Une stabilité des ventes à magasins constants - ceux ouverts depuis au moins un an - sur les 13 semaines au 24 août, deuxième trimestre de l'exercice fiscal 2013-2014, représente un progrès par rapport au repli de 1% subi au premier. (voir )

Les analystes financiers avaient anticipé des ventes à magasins constants comprises entre -0,5% et un niveau inchangé.

Sur les six mois au 24 août, le bénéfice opérationnel de Tesco a reculé de 7,6% à 1,59 milliard de livres, chiffre conforme aux attentes du marché.

La progression des ventes constantes de Sainsbury sur les 16 semaines au 28 septembre, deuxième trimestre de l'exercice fiscal 2013-2014, est conforme aux attentes des analystes, dont la fourchette de prévisions allait de +1,5% à 2,8%.

Elle intervient après une augmentation de 0,8% de ses ventes au premier trimestre et constitue une 35e hausse d'affilée des ventes sous-jacentes.

Sainsbury est le numéro trois du secteur en Grande-Bretagne derrière Tesco et Asda, filiale de Wal-Mart.

La part de marché de Sainsbury, qui talonne Asda, s'est établie à 16,6%, un plus haut de près de 10 ans.

D'après le cabinet d'études spécialisé Kantar Worldpanel, Sainsbury est le seul des "quatre grands" du secteur de la distribution en Grande-Bretagne, une liste qui comprend également Morrisons, à avoir augmenté sa part de marché sur l'année écoulée. (Neil Maidment, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)