SocGen-Oudéa confiant pour les ratios de fonds propres

dimanche 29 septembre 2013 17h18
 

FRANCFORT, 29 septembre (Reuters) - La Société générale atteindra les nouveaux seuils définis par les autorités de réglementation pour les fonds propres des banques, déclare son président-directeur général Frédéric Oudéa dans un entretien à paraître lundi dans la presse allemande.

"S'agissant des ratios de fonds propres durs, je ne suis pas inquiet", déclare-t-il dans un extrait communiqué à l'avance par le journal Handelsblatt.

Alors que le nouveau cadre réglementaire, dit Bâle III, impose un ratio d'au moins 7%, les marchés ont d'ores et déjà forcé les grandes banques à atteindre 10%, remarque-t-il.

"Mais il est important de s'assurer qu'il n'y a pas de pertes cachées dans le bilan", ajoute-t-il.

Le 10 septembre, Séverin Cabannes, directeur général délégué de la Société générale, avait indiqué que la banque française visait un ratio "core tier one" aux normes de Bâle III de 10% d'ici la fin de cette année, soit un chiffre légèrement supérieur à l'objectif officiel de 9,5%. (voir )

Dans l'interview au Handelsblatt, Frédéric Oudéa dit s'attendre à ce que seulement quatre banques européennes jouent un rôle majeur sur le marché mondial de la banque d'investissement à l'horizon 2020, parmi lesquelles la Société générale - à condition qu'un excès de réglementation ne bride pas le développement de ces grands acteurs. (Harro ten Wolde, Véronique Tison pour le service français)