Abercrombie - Chute des ventes et sombres perspectives

jeudi 22 août 2013 15h27
 

22 août (Reuters) - Abercrombie & Fitch a fait état jeudi des ventes à magasins constants et des résultats bien en deçà des attentes des analystes financiers, la chaîne de vêtements à destination des jeunes imputant notamment ce repli à une baisse de la fréquence des visites dans ses boutiques

En outre, la société a dit que son activité devrait encore baisser pour le trimestre en cours, qui sera caractérisé par la rentrée des classes, qui occasionne généralement un pic de ventes pendant quelques jours.

A la suite de ces annonces, le titre Abercrombie plongeait de près de 20% dans des échanges d'avant-Bourse.

Le groupe a précisé que les ventes de ses magasins ouverts depuis au moins un an avaient reculé de 10% sur les trois mois à fin août, deuxième trimestre de l'exercice 2013-2014, alors que les experts avaient anticipé un repli plus limité de 2,5%

Abercrombie, comme ses concurrents Aeropostale et American Eagle Outfitters, pâtit de la désaffection de sa clientèle la plus jeune, qui semble moins intéressée par ses habits arborant la marque du groupe.

Cette clientèle paraît désormais privilégier les magasins des chaînes Zara, Forever 21 ou encore H&M, qui offrent plus de choix et font entrer plus rapidement des nouveaux produits.

"Une génération de clients est passée à autre chose et celle qui arrive ne semble pas considérer Abercrombie comme aussi "cool" que celle qui l'a précédée", a souligné Erik Gordon, professeur à la Ross School of Business (Université du Michigan).

En mai dernier, Abercrombie avait déclaré que ses mauvaises performances du premier trimestre 2013-2014 avaient été le fait de sa lenteur à présenter des nouveaux produits dans ses rayons, disant au passage que le recul des ventes du deuxième serait modeste - d'où la prévision des analystes.

Le bénéfice net du groupe pour les trois mois au 3 août est ressorti à 11,4 millions de dollars, soit 0,14 dollar il y a un an contre 17,1 millions (0,20 dollar/action) il y a un et un consensus de 0,28 dollar par action.   Suite...