Poissons-Marine Harvest n'exclut pas des acquisitions

mercredi 21 août 2013 08h39
 

OSLO, 21 août (Reuters) - Marine Harvest, numéro un mondial de l'élevage de poissons, a fait état jeudi d'un bénéfice opérationnel multiplié par près de quatre, tout en disant que sa trésorerie abondante lui permettrait à la fois d'augmenter ses dividendes et de financer des acquisitions.

Le groupe norvégien tenait ses propos deux mois après avoir renoncé à son offre de rachat sur Cermaq, un de ses principaux concurrents, nationalisé fin juin par Oslo. (voir )

Marine Harvest a noté que le cours record du saumon, qui est le fait d'une baisse temporaire de l'offre mondiale, et un bond attendu de ses volumes vendus l'année prochaine lui donneraient les marges de manoeuvre nécessaires pour aller de l'avant en termes d'investissements et de développement.

"Marine Harvest sera l'un des rares acteurs du secteur qui connaîtra une croissance significative en 2014", souligne le groupe dans un communiqué.

Les éleveurs de poissons vivent une année faste, en raison d'un ralentissement de la croissance de l'offre. Les analystes chez ABG voient ainsi le cours de saumon norvégien atteindre 36,7 couronnes le kilo cette année, contre 26 en 2012. Pour 2014, ils voient le cours à 35 couronnes.

Marine Harvest a revu en baisse sa prévision de production annuelle, à 335.000 tonnes contre une précédente estimation de 350.000, les basses températures en Norvège ayant diminué la taille des poissons.

En 2014, le groupe voit cette production bondir à 390.000 tonnes.

Marine Harvest a dégagé sur la période avril-juin un bénéfice opérationnel de 901 millions de couronnes (113 millions d'euros). Le groupe propose un dividende exceptionnel de 0,05 couronne par action. (Balasz Koranyi, Benoît Van Overstraeten pour le service français)