Face aux incertitudes, Dell tente de rassurer

dimanche 11 août 2013 19h17
 

par Poornima Gupta

SAN FRANCISCO, 11 août (Reuters) - La bataille que se livrent depuis des mois Michael Dell et l'investisseur activiste Carl Icahn pour le contrôle de Dell commence à effrayer des clients du troisième constructeur mondial d'ordinateurs, confronté au déclin de son marché.

Certains commencent à douter de la survie même du groupe sur le moyen terme, rapporte Michael Gavaghen, un responsable de SL Powers, qui distribue des produits Dell. "Nous les prenons par la main et leur disons de reporter leur décision d'achat de quelques semaines", dit-il, tout en assurant que les clients ne sont pas en train de fuir massivement.

John Pucillo-Dunphy, créateur de Miracle Networking Solutions, un autre revendeur de Dell basé à Middleboro dans le Massachusetts, constate que la plupart de ses clients gardent la tête froide, avec le sentiment que Dell est trop gros pour faire faillite ("too big to fail"), à l'image des grandes banques.

Michael Dell lui-même, qui tente avec le fonds Silver Lake de racheter son groupe pour 25 milliards de dollars (18,7 milliards d'euros) en vue de le retirer de la Bourse, a adressé jeudi un message à ses employés pour leur demander de rester mobilisés, puis a envoyé vendredi des assurances de même nature aux clients de la société.

"Je sais que cela n'a pas été facile. La concurrence est rude en cette période d'incertitudes mais nous sommes, comme nous l'avons toujours été, déterminés à vous prouver pourquoi Dell apporte les meilleures solutions à vos besoins", a-t-il écrit.

UNE MUE TARDIVE ET RISQUÉE

Michael Dell, qui selon la légende a fondé le groupe dans sa chambre d'étudiant en 1984, entend retirer l'entreprise de la cote pour la restructurer à l'abri du regard de Wall Street et la transformer en prestataire de services informatiques, à l'instar d'IBM ou de Hewlett-Packard.   Suite...