9 août 2013 / 08:25 / dans 4 ans

Bourse/PSA-Les hedge fonds contraints à racheter leurs shorts

PARIS, 9 août (Reuters) - L‘action PSA Peugeot Citroën signe vendredi matin la plus forte hausse du SBF 120 au lendemain d‘une forte progression, soutenue par des rachats de positions de ventes à découverts dans un contexte d‘optimisme accru pour le constructeur automobile.

A 10h11, le titre gagne 3,08% à 10,725 euros au lendemain d‘une hausse de près de 6,5%, contre une baisse de 0,14% pour le SBF 120 et une hausse de 0,63% pour l‘indice Stoxx du secteur automobile européen.

Depuis l‘annonce par Reuters, fin juin, d‘un possible effacement de la famille Peugeot face à General Motors, l‘action bondit de 74%, à comparer aux gains de 9% pour le SBF 120 et 16% pour le secteur automobile européen.

La valeur continuant de bénéficier d‘une forte dynamique d‘achat, cela incite les investisseurs à réduire leur niveau de ventes à découvert sur le titre, tombé à 9% (-13,6% sur la semaine) contre 10,4% fin juillet et 18% en début d‘année, selon des données Markit.

“Il y a des rachats de shorts de la part des hedge funds américains car le marché est beaucoup plus optimiste sur l‘avenir du groupe”, observe un trader en poste à Paris.

Natixis a ainsi relevé son objectif de cours sur PSA de 8 à 10 euros, imitant ainsi Goldman Sachs qui vise désormais 17 euros pour l‘action du constructeur contre 13 euros auparavant.

Le broker américain souligne dans une note publiée mercredi la confiance croissante du marché dans la capacité du groupe à contrôler sa consommation de trésorerie, les premiers signes d‘amélioration du marché automobile en Europe et la liberté grandissante accordée au management pour créer de la valeur et poursuivre la restructuration.

PSA a brûlé moins de cash et réduit de moitié sa perte au premier semestre, et a indiqué qu‘il comptait encore améliorer sa consommation de trésorerie cette année grâce à sa restructuration et aux premières synergies de son alliance avec General Motors.

“Nous continuons de croire que PSA va se concentrer sur de possibles décisions structurelles créatrices de valeur pour répondre aux problèmes stratégiques de son activité automobile, incluant une possible scission de sa participation de 57% dans Faurecia et une vente partielle de Banque PSA à une institution financière (pour lever des fonds et s‘assurer une meilleure notation de crédit)”, commente Goldman Sachs dans sa note.

Fin juillet, des sources proches du dossier avaient indiqué à Reuters que PSA Peugeot Citroën envisageait de céder une partie de sa filiale bancaire à la banque espagnole Santander . (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below