Bourse-Lloyds en nette hausse, le dividende pourrait augmenter

lundi 5 août 2013 11h48
 

LONDRES, 5 août (Reuters) - Lloyds Banking Group gagnait plus de 4% lundi matin à la Bourse de Londres après un article du Financial Times évoquant la volonté du groupe bancaire de distribuer à ses actionnaires 70% de ses profits d'ici 2015.

L'Etat britannique détient actuellement 39% du capital de Lloyds et se prépare à céder des actions, qui évoluent désormais au-dessus du seuil auquel Londres peut espérer engranger une plus-value.

Le directeur général de la banque, Antonio Horta-Osorio, a déclaré la semaine dernière, à l'occasion de la publication des résultats semestriels, s'attendre à ce que Lloyds devienne à terme une valeur assurant un "dividende élevé", laissant entendre qu'elle pourrait distribuer à ses actionnaires au moins la moitié de ses bénéfices.

Selon le Financial Times, il a déclaré à des investisseurs potentiels qu'il visait un taux de distribution de 70%, nettement supérieur à celui de ses principaux concurrents britanniques ou étrangers. Le quotidien cite des participants à des réunions d'investisseurs.

Lloyds s'est refusé à tout commentaire sur un taux de distribution spécifique.

L'action du groupe gagnait 4,16% à 76,8 pence à 9h34 GMT alors que l'indice Stoxx du secteur bancaire européen abandonnait 0,33%.

La banque n'a versé aucun dividende depuis 2008, année durant laquelle elle a été renflouée par l'Etat. Jeudi dernier, Antonio Horta-Osorio a annoncé qu'il allait entamer des discussions avec les autorités de tutelle en vue de la reprise du dividende. (voir: )

L'Etat pourrait vendre cette semaine à des investisseurs institutionnels un quart de sa participation pour environ cinq milliards de livres, ont dit plusieurs sources à Reuters.

Si le coup d'envoi du processus de cession n'est pas donné cette semaine, Londres atteindra probablement septembre, ont précisé des sources bancaires. (Steve Slater et Richa Naidu, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)