Eni-Forte baisse du résultat en raison de la Libye, du Nigeria

jeudi 1 août 2013 08h13
 

MILAN, 1er août (Reuters) - Eni a annoncé jeudi une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice net du deuxième trimestre, affecté par les pertes de Saipem, sa filiale de services pétroliers détenue à 43%, et d'une baisse de la production en provenance de Libye et du Nigeria.

Le groupe pétrolier italien, numéro sept mondial en termes des volumes, a ainsi dégagé sur la période un résultat ajusté de 580 millions d'euros, soit un repli de 55%, alors que les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé 683 millions.

Eni a précisé tabler pour l'ensemble de l'année sur une production d'hydrocarbures équivalente à celle de 2012 en prenant en compte une poursuite des perturbation affectant ses activités en Libye et au Nigeria.

Le groupe a ajouté que ses ventes de gaz devraient être inférieures à celles de l'année dernière.

L'administrateur délégué d'Eni, Paolo Scaroni, a dit anticiper une amélioration significative des résultats du groupe au second semestre. (Stephen Jewkes, Benoît Van Overstraeten pour le service français)