31 juillet 2013 / 10:47 / il y a 4 ans

LEAD 1-AB Inbev publie des résultats rassurants, le titre grimpe

* Ebitda +5,8% à $3,90 mds au T2, meilleur que prévu

* Ventes en volume en baisse de 1,2%

* Le ralentissement s‘atténue au Brésil, hausse des marges aux USA

* Le titre en hausse de 7,5% à la Bourse de Bruxelles

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 31 juillet (Reuters) - Anheuser-Busch InBev , le premier brasseur mondial, a vendu moins de bières tout en dégageant un bénéfice plus élevé que prévu au deuxième trimestre, les consommateurs ayant absorbé les hausses de prix et bu davantage de bières haut de gamme.

Le producteur des bières Budweiser, Beck’s et Stella Artois a rassuré les investisseurs mercredi en faisant état d‘une amélioration aux Etats-Unis et au Brésil, ses deux principaux marchés.

A la Bourse de Bruxelles, l‘action gagne 7,64% à 72,87 euros vers 10h30 GMT, de loin la meilleure performance de l‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 qui avance à ce stade de 0,18%.

“Ce n‘est en aucun cas un trimestre formidable mais c‘est meilleur qu‘attendu et cela a suffi pour apaiser les inquiétudes des investisseurs concernant la baisse d‘activité au Brésil et la croissance des marges aux Etats-Unis”, remarque Dirk Van Vlaanderen, analyste chez Jefferies.

Les grands brasseurs mondiaux se sont massivement tournés vers les pays émergents pour compenser le marché américain mature et la baisse des ventes en Europe, sur fond de crise. Mais le mauvais temps et des hausses de taxes ont pesé sur leurs ventes, comme l‘ont montré les résultats de SABMiller, le numéro deux mondial, la semaine dernière. (voir )

Anheuser-Busch InBev a fait état d‘une diminution de ses volumes de vente en avril-juin aux Etats-Unis et au Brésil, seule la Chine ayant affiché une hausse marquée.

Globalement, les volumes ont baissé de 1,2% à périmètre comparable, mais le chiffre d‘affaires du groupe a augmenté de 3,9% et il a redressé ses marges sur ses deux principaux marchés après un an de déclin.

BAISSE DES VENTES ENRAYÉE AU BRÉSIL

Le bénéfice brut d‘exploitation (Ebitda) a augmenté de 5,8% à périmètre comparable, à 3,90 milliards de dollars (2,94 milliards d‘euros). Le consensus Reuters établi sur la base des estimations de 11 analystes était à 3,78 milliards de dollars.

Aux Etats-Unis, où le groupe contrôle près de la moitié du marché, le chiffre d‘affaires a progressé grâce à des hausses de prix intervenues fin 2012 et au succès de nouveaux produits de Budweiser.

Les marges y ont progressé après quatre trimestres de baisse grâce à de moindres coûts de distribution.

Au Brésil, AB InBev contrôle les deux tiers du marché, les ventes en volume ont encore baissé mais de seulement 0,4% après un recul de 8,2% au premier trimestre.

Le groupe a précisé avoir bénéficié d‘une météo plus favorable et de la Coupe des Confédérations de football qui, à en croire le directeur financier Felipe Dutra, a servi de test grandeur nature un an avant la Coupe du monde.

AB InBev estime à 30 millions de litres la consommation liée à la Coupe des Confédérations et pense que l‘apport de la Coupe du monde pourrait être quatre fois supérieur.

Le groupe maintient sa prévision d‘une stagnation de ses ventes au Brésil cette année mais estime que la tendance est à l‘amélioration, après l‘agitation sociale et la flambée des prix qui ont marqué l‘actualité ces derniers mois.

“Le deuxième trimestre vient le confirmer et nous nous attendons à ce que le deuxième semestre soit meilleur que le premier”, a déclaré Felipe Dutra. (Juliette Rouillon et Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below