Diageo réaffirme ses objectifs à moyen terme

mercredi 31 juillet 2013 10h02
 

LONDRES, 31 juillet (Reuters) - Le nouveau directeur général de Diageo a confirmé mercredi les objectifs à moyen terme du numéro un mondial des spiritueux après la publication de résultats annuels légèrement supérieurs aux attentes, grâce entre autres à une forte demande aux Etats-Unis.

Diageo, qui publiait ses premiers résultats depuis la nomination d'Ivan Menezes, a fait état d'une croissance organique de 5% de ses ventes sur l'exercice au 30 juin, à comparer à un consensus de +4,8%.

Le fabricant du whisky Johnnie Walker et de la bière Guinness a réitéré son objectif d'une croissance totale de 6% du chiffre d'affaires à moyen terme.

En 2012/2013, les résultats ont été portés par le marché américain et par les pays émergents.

Les ventes nettes de spiritueux aux Etats-Unis ont augmenté de 8% grâce à une forte demande pour les marques de whisky Johnnie Walker, Crown Royal et Buchanan's. Dans les marchés émergents, qui représentent désormais 42% du chiffre d'affaires du groupe, la croissance a atteint 11% en dépit de certaines difficultés apparues au Brésil, au Nigeria et en Chine.

"Ces bonnes performances se reflètent dans la vigueur du cash flow, dans la croissance à deux chiffres de notre bénéfice par action et dans la majoration de 9% que nous recommandons pour le dividende final", déclare Ivan Menezes dans le communiqué de résultats.

"Cette année nous avons rendu plus forte une entreprise déjà forte et nos objectifs à moyen terme restent d'actualité."

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 104,4 pence, en hausse de 11%, et le groupe propose un dividende final de 29,3p.

Le bénéfice opérationnel a crû de 8%, avec des hausses de 9% en Amérique du Nord et de 18% dans les pays émergents. En Europe occidentale, les ventes organiques ont décru de 4% et le résultat d'exploitation de 7%.

"Les résultats sont comme on les attendait (...) et le message est que rien n'a vraiment changé depuis la dernière fois", relève Credit Suisse dans une note. "En résumé ce sont des chiffres rassurants et les prévisions semblent fondées." (Kate Holton, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)