LEAD 1-Pfizer et Merck voient leurs ventes baisser au T2

mardi 30 juillet 2013 15h19
 

30 juillet (Reuters) - Pfizer et Merck & Co ont annoncé mardi des résultats trimestriels en baisse mais légèrement supérieurs aux attentes, avec dans les deux cas une contraction plus forte que prévu du chiffre d'affaires due à l'expiration de brevets et amplifiée par le dollar fort.

Pfizer, le premier groupe pharmaceutique américain, a en outre confirmé ses objectifs financiers pour 2013 en dépit de la baisse des ventes du Lipitor, son médicament vedette contre le cholestérol dont le brevet est tombé dans le domaine public.

Au deuxième trimestre, Pfizer a réalisé un bénéfice ajusté en baisse de 10% à 4,0 milliards de dollars (3,0 milliards d'euros), soit 56 cents par action, sur un chiffre d'affaires en repli de 7% à 12,97 milliards.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 55 cents et un chiffre d'affaires de 13,02 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Selon Richard Purkiss, analyste chez Atlantic Equities, le groupe a réussi à battre de peu le consensus grâce à une amélioration de ses marges et au contrôle des coûts.

Merck, le numéro deux américain de la pharmacie, a fait état d'un bénéfice de 906 millions de dollars, soit 30 cents par action, contre 1,79 milliard (58 cents/action) un an plus tôt.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 84 cents, dépassant le consensus d'un cent, comme pour Pfizer.

Le chiffre d'affaires a reculé de 11% à 11,01 milliards, inférieur au consensus qui était de 11,22 milliards. En faisant abstraction de l'effet de change, la baisse des ventes a été de 8%.

Merck a pâti de la baisse des ventes de son traitement vedette contre l'asthme, le Singulair, dont le brevet a expiré l'an dernier aux Etats-Unis. Les ventes de l'antidiabétique Januvia ont augmenté de 1% à 1,07 milliards, avec une hausse qui aurait atteint 7% sans le dollar fort.   Suite...