Thomson Reuters-C.A. du T2 soutenu par le fiscal, juridique

mardi 30 juillet 2013 14h23
 

NEW YORK, 30 juillet (Reuters) - Thomson Reuters a annoncé mardi un chiffre d'affaires tiré des activité courantes en hausse de 2% au deuxième trimestre, avant effets de change, à 3,1 milliards de dollars (2,33 milliards d'euros) et le groupe d'informations financières et de nouvelles a confirmé ses objectifs pour 2013.

La progression du chiffre d'affaires, conforme aux attentes des analystes, est imputable aux activités dans les domaines juridique, fiscal et comptable.

Le bénéfice trimestriel ajusté est inchangé, à 569 millions de dollars, soit 48 cents par action, dépassant le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 44 cents.

Thomson Reuters anticipe une croissance du chiffre d'affaires dans le bas d'une fourchette à un chiffre cette année et projette une marge opérationnelle comprise entre 16,5 et 17,5%.

"Nous continuons de faire des progrès réguliers et tangibles à travers l'ensemble de nos activités et nous pensons que la performance de la société sera au second semestre meilleure qu'au premier", explique le directeur général James Smith dans le communiqué de résultats.

La division Financial & Risk, qui représente 53% du chiffre d'affaires de Thomson Reuters, est à la peine ces dernières années car la clientèle n'adopte que lentement le nouveau produit phare Eikon, alors même que les banques font une cure d'amaigrissement après la crise financière.

Le C.A. de cette division a diminué de 1% à 1,6 milliard de dollars. Les postes de travail Eikon étaient au nombre de 61.000 environ à la fin du deuxième trimestre, en hausse de 30% sur le trimestre précédent, qui avait connu lui un taux de croissance de 38%.

Les ventes tirées du segment juridique ont augmenté de 5% à 846 millions de dollars et celles tirés du fiscal et du comptable ont progressé de 7% à 288 millions de dollars. (Jennifer Saba, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)