Pfizer bat le consensus au T2 et confirme ses prévisions

mardi 30 juillet 2013 11h39
 

30 juillet (Reuters) - Pfizer a annoncé mardi des résultats légèrement supérieurs aux attentes au titre du deuxième trimestre 2013 et la poursuite de sa réorganisation, avec à terme la possibilité d'une scission de ses activités génériques.

Le premier groupe pharmaceutique américain a également confirmé ses objectifs pour 2013.

Le groupe a enregistré au deuxième trimestre un bénéfice ajusté en baisse de 10% à 4,0 milliards de dollars, soit 56 cents par action, contre 4,45 milliards, soit 59 cents par action, un an auparavant.

Le chiffre d'affaires a chuté de 7% sur un an, à 12,97 milliards de dollars.

D'après le consensus établit par Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 55 cents et d'un chiffre d'affaires supérieur à 13,01 milliards de dollars.

Le nouveau directeur général de Pfizer, Ian Read, a modifié la structure du groupe avec la vente des filiales spécialisées dans la nutrition et la santé animale. Il a annoncé lundi vouloir poursuivre dans cette voie en séparant les activités commerciales du groupe. Deux branches seront désormais consacrées aux médicaments de marque et une troisième regroupera les activités portant sur les génériques.

Les médicaments génériques représentent 17% du chiffre d'affaires total du groupe mais possèdent un profil de marge bien moins élevé que les médicaments de marque.

De nombreux analystes sont favorables à une séparation des génériques afin que le groupe se recentre sur ses activités les plus rentables. Toutefois, aucune scission ne devrait avoir lieu avant 2016.

"D'un point de vue global, nous sommes en bonne voie pour atteindre nos objectifs annuels et nous continuons de compter sur les investissements que nous réalisons pour mieux positionner le groupe afin d'assurer une réussite à long terme", a ajouté Ian Read.

Il a également annoncé qu'il tablait sur une accélération des ventes dans les marchés émergents au cours du second semestre, tirées par la Chine. (Sakthi Prasad, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Nicolas Delame)