Perte aggravée pour la compagnie pétrolière mexicaine Pemex

vendredi 26 juillet 2013 18h32
 

MEXICO CITY, 26 juillet (Reuters) - Pemex, le monopole pétrolier mexicain détenu par l'Etat, a annoncé vendredi une perte de 49 milliards de pesos (2,8 milliards d'euros) au titre du deuxième trimestre, s'enfonçant ainsi dans le rouge par rapport à il y a un an en raison d'une baisse des prix et de la vigueur du peso.

Ces données sont publiées quelques semaines avant que le gouvernement ne présente son plan de réorganisation du secteur pétrolier, censé attirer davantage de capitaux privés.

Pemex, symbole de l'auto-suffisance énergétique du pays depuis sa nationalisation en 1938, ne parvient pas à freiner l'érosion de sa production, qui a chuté d'un quart par rapport à un pic de 3,4 millions de barils par jour atteint en 2004.

La compagnie a fait état d'une production moyenne de 2,52 millions de barils par jour sur la période avril-juin, soit un recul de 1,1% par rapport au deuxième trimestre 2012.

L'Etat mexicain finance environ un tiers du budget fédéral avec les ressources pétrolières, ce qui peut expliquer pourquoi Pemex opère souvent à perte.

En plus de la pression fiscale, l'entreprise a dû faire face à une appréciation du peso par rapport au dollar, ce qui a entamé le total de ses revenus comptabilisés en monnaie nationale.

Le Mexique est un important exportateur de brut, principalement vers les Etats-Unis. En revanche, le pays importe près de la moitié de sa consommation d'essence en raison de l'absence de capacités de raffinage sur place. (Dave Graham et Gabriel Stargardter, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)