Embraer voit une baisse de la demande pour les avions d'affaires

vendredi 26 juillet 2013 18h33
 

SAO PAULO, 26 juillet (Reuters) - L'avionneur brésilien Embraer reste sous pression en raison de signes de baisse de la demande pour les gros avions d'affaires comme son Legacy 650, a admis vendredi son directeur général Frederico Curado.

La division de jets privés d'Embraer s'attend à ce que ses livraisons et ses revenus se situent cette année vers le bas de ses objectifs, a-t-il dit en mettant en avant le ralentissement de la croissance en Chine et la concurrence intense aux Etats-Unis.

"Il y a, de manière générale, des inquiétudes sur le plan macroéconomique (...) et le segment des avions d'affaires y est très sensible", a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique avec les analystes après la publication des résultats d'Embraer.

"Par exemple on a vu plus de demande en Chine l'an dernier que cette année."

Embraer mise beaucoup sur la Chine, où il a établi une coentreprise pour assembler le Legacy 650.

L'avionneur brésilien, troisième constructeur mondial d'avions civils, a accusé au deuxième trimestre une perte nette de 5,3 millions de dollars (3,99 millions d'euros), sous le coup de charges fiscales, et son résultat opérationnel (Ebitda) a reculé de 23% sur un an à 204 millions de dollars. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice net de 88 millions et un Ebitda de 220 millions.

A la Bourse de Sao Paulo, le titre perdait 4,90% vers 16h20 GMT. (Brad Haynes and Roberta Vilas Boas, Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)