Contesté sur les smartphones, Samsung investira dans les puces

vendredi 26 juillet 2013 08h50
 

SEOUL, 26 juillet (Reuters) - Samsung Electronics a annoncé vendredi qu'il augmentait ses investissements d'un milliard de dollars, espérant qu'une reprise soutenue dans les semiconducteurs compense un ralentissement de la croissance dans le segment des smartphones.

Samsung domine le segment des smartphones haut de gamme avec Apple mais il a du mal à convaincre les investisseurs qu'il peut faire une percée dans le bas de gamme, un segment où la croissance se développe rapidement et où les Chinois en particulier sont bien implantés.

Le groupe coréen a par ailleurs annoncé vendredi une hausse de 47,5% de son bénéfice d'exploitation sur la période avril-juin à un record de 9.530 milliards de wons (6,4 milliards d'euros), ce qui est conforme au consensus.

Le bénéfice de la division mobile, qui représente les deux tiers du résultat, a diminué de 3,5% par rapport au trimestre précédent, en dépit du lancement du Galaxy S4 fin avril.

Par rapport au trimestre comparable de l'an passé, le bénéfice de la division mobile est en hausse de 52%, mais le marché attendait plus.

"Il est évident que le marché mondial des smartphones stagne en raison du ralentissement de croissance du segment haut de gamme et de la concurrence accrue des combinés moins chers", dit Ahn Young-hoe (KTB Asset Management).

"L'important est de savoir si Samsung, qui produit lui-même ses pièces de smartphones à la différence d'Apple, pourra réduire leurs coûts et augmenter volumes et parts de marché pour compenser une réduction des marges sur ce segment".

Samsung anticipe une hausse de ses résultats au second semestre grâce en partie à son activité dans les composants, en forte reprise grâce à une vive hausse des prix des semiconducteus employés dans les PC et les matériels mobiles.

Les dépenses d'investissement augmenteront de plus de 1.000 milliards de wons à 24.000 milliards en 2013 et pourraient encore augmenter en fonction des conditions de marché. Ces investissements iront à hauteur de 80% à la production de puces et d'écrans plats de nouvelle génération.

Le bénéfice de la division semiconducteurs a augmenté de 71% à 1.760 milliards de wons.

(Miyoung Kim, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Pascal Liétout)