LEAD 1-DuPont veut sortir des peintures au profit de l'agrochimie

mardi 23 juillet 2013 15h33
 

(Actualisé avec des précisions, contexte, cours de Bourse)

23 juillet (Reuters) - DuPont songe à vendre sa filiale chimie de performance, qui englobe l'imprévisible segment des peintures, pour se recentrer sur l'agrochimie et la nutrition en particulier.

Le premier chimiste américain par la capitalisation pourrait également scinder la filiale, qui avait contribué à hauteur de 20% au chiffre d'affaires de 2012.

Le secteur de la chimie tend d'une manière générale à se tourner vers la production de semences et de pesticides, moins exposés aux aléas du marché que le segment du dioxyde de titane, un pigment couramment employé dans les peintures.

La filiale chimie de performance ce DuPont a réalisé un chiffre d'affaires de 7,2 milliards de dollars en 2012, en baisse de 8%.

DuPont avait vendu l'an passé sa filiale de peinture automobile pour cinq milliards de dollars et avait racheté en 2011 le danois Danisco, spécialiste des compléments alimentaires, pour six milliards de dollars.

Les ventes de pesticides et d'autres produits d'agrochimie ont permis au bénéfice trimestriel de dépasser le consensus. Il ressort à 1,03 milliard de dollars (792 millions d'euros), soit 1,11 dollar par action, contre 1,18 milliard (1,23 dollar/action) un an plus tôt.

Le bénéfice opérationnel par action est ressorti à 1,28 dollar, un cent de plus que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires s'est tassé de 1% à 9,8 milliards de dollars. Dans l'agriculture, le C.A. a augmenté de 7%, tandis qu'il a diminué de 9% dans la chimie de performance.

Le chimiste dit anticiper une nette amélioration de ses résultats au deuxième semestre par rapport aux six derniers mois de 2012. Pour l'ensemble de 2013, il table sur un bénéfice par action opérationnel de l'ordre de 3,85 dollars.

L'action gagne 5% à 60 dollars dans les premiers échanges. (Swetha Gopinath et Garima Goel in Bangalore, Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français)