Barnes & Noble-Bouleversements en vue après le départ du DG

mardi 9 juillet 2013 11h50
 

NEW YORK, 9 juillet (Reuters) - Le directeur général de Barnes & Noble William Lynch a annoncé lundi soir sa démission, prenant acte de l'échec des ventes des liseuses et tablettes Nook, qui laisse présager d'un bouleversement plus vaste au sein de la première chaîne de librairies aux Etats-Unis.

Le président et fondateur du groupe Leonard Riggio, également premier actionnaire de Barnes & Noble, a déclaré qu'un examen de sa stratégie était en cours et annoncé une série de modifications au sein de son organigramme.

Les nominations annoncées semblent indiquer que Leonard Riggio entend accélérer la réorganisation de la société en séparant les activités Nook de la chaîne qui compte des centaines de librairies.

Les analystes soulignent toutefois que la présence de Microsoft et Pearson dans l'actionnariat de Barnes & Noble risque de compliquer la donne.

Les signes montrant que Barnes & Noble devait amorcer un virage pour ses activités Nook se sont multipliés au trimestre dernier lorsque le groupe a fait part de résultats médiocres, avec une chute de 34% des ventes. L'entreprise va cesser de fabriquer les liseuses, mettant un terme à sa tentative de venir concurrencer Amazon, Apple et Google.

Déjà distancé sur les ventes physiques de livres par Amazon, Barnes & Noble a ensuite bu la tasse lorsque le Kindle du spécialiste de la vente en ligne est devenu un succès commercial.

L'action du groupe, qui perdait plus de 2,5% dans les transactions d'après-Bourse lundi, a progressé de plus de 20% en mai dans la foulée de la publication d'informations rapportant que Microsoft pourrait racheter les activités Nook.

Leonard Riggio a par ailleurs indiqué qu'il souhaitait racheter les près de 700 librairies du groupe.

"La prochaine étape sera la décision du président Leonard Riggio de racheter ou non la division de détail et à partir de là celle de savoir ce qu'ils feront avec Nook", a dit John Tinker, analyste chez Maxim Group.

"Vont il fermer (Nook) ? Vont-ils le réintégrer dans le groupe ? Qu'adviendra-t-il des petits actionnaires, de Microsoft et Pearson ? Tout cela sera dicté par l'attitude du président." (Alistair Barr et Dhanya Skariachan, Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison)