May 21, 2013 / 10:23 AM / 4 years ago

LEAD 1-Vodafone garde le dividende de Verizon, l'Europe pèse

5 MINUTES DE LECTURE

* Plus forte baisse jamais enregistrée de son CA des services

* Résultat annuel en baisse de 3,1%, juste au-dessus du consensus

* Le DG refuse tout commentaire sur une vente de sa part dans Verizon

* Le groupe va conserver le dernier dividende de Verizon

* L'action Vodafone est stable (Actualisé avec détails, réaction, cours de Bourse)

par Kate Holton et Paul Sandle

LONDRES, 21 mai (Reuters) - Vodafone a fait état mardi de la plus forte baisse trimestrielle jamais enregistrée de son chiffre d'affaires organique des services, ce qui conduit l'opérateur britannique à conserver le dividende servi par sa filiale de américaine plutôt que de le reverser à ses actionnaires.

Le numéro deux mondial de la téléphonie mobile, au centre de spéculations sur un rachat par Verizon Communications des parts de Vodafone dans leur filiale commune aux Etats-Unis, a ainsi annoncé pour le quatrième trimestre un recul, conforme aux attentes des analystes, de 4,2% du chiffre d'affaires organique des services, mesure clé des performances de la société.

Ce recul représente une accélération par rapport au repli de 2,6% enregistré au troisième trimestre, reflet des conditions de marché difficiles en Europe, base historique de Vodafone.

Toutefois, une forte croissance de Verizon Wireless, une bonne performance sur les marchés émergents et des réductions de coûts ont permis au groupe de compenser partiellement la faiblesse de son chiffre d'affaires en Europe du Sud et de publier un résultat global et par action légèrement meilleur que prévu.

"Nous avons été confrontés à une combinaison de conditions économiques difficiles, notamment en Europe du Sud, et à un environnement réglementaire défavorable", a déclaré son directeur général Vittorio Colao.

"Grâce à de nouvelles avancées importantes cette année sur nos segments de marché stratégiques (...) et à une excellente performance de Verizon Wireless, nous avons réalisé une bonne croissance de notre bénéfice opérationnel ajusté et de notre bénéfice par action ajusté", a-t-il ajouté.

Le groupe va ainsi conserver 2,1 milliards de livres de dividende de Verizon plutôt que le reverser à ses actionnaires.

Dividende Au Moins Maintenu

Il y a une semaine, Verizon Wireless, le premier opérateur mobile des Etats-Unis, a annoncé qu'il verserait le mois prochain à ses deux actionnaires, Verizon Communications et Vodafone Group, des dividendes d'un montant global de sept milliards de dollars. (voir )

Vittorio Colao a refusé de dire s'il envisagerait la cession de sa participation de 45% dans le capital de Verizon Wireless, se contentant d'affirmer qu'il n'avait rien de nouveau à déclarer sur une transaction qui pourrait représenter un montant de 120 milliards de dollars (93,25 milliards d'euros).

Le groupe a inscrit dans ses comptes une provision de 1,8 milliard de livres pour dépréciation de son activité en Italie, où son chiffre d'affaires trimestriel a diminué de 12,8%. Cela porte le total des provisions pour l'Italie et l'Espagne, où le chiffre d'affaires a chuté de 11,5%, à 7,7 milliards de livres.

Arrivé au bout d'un plan sur trois ans qui garantissait à ses actionnaires un dividende en hausse de 7% par an, Vodafone a annoncé qu'il visait désormais au minimum un maintien du dividende ordinaire par action à son niveau actuel.

Sa marge opérationnelle sur l'année a baissé de 0,5% à périmètre constant, à 29,9%, contre 33,1% il y a trois ans.

Vers 10h15 GMT, l'action Vodafone progressait de 0,08% à 197,75 pence alors que l'indice regroupant les valeurs télécoms européennes reculait de 0,38%.

"La situation en Europe du Sud reste préoccupante, avec une baisse du chiffre d'affaires des services qui s'ajoute à une provision tant sur l'Espagne que sur l'Italie", dit Richard Hunter, de Hargreaves Lansdown Stockbrokers.

"La question de Verizon reste au centre de l'attention des investisseurs, même si la décision de Vodafone de rester pour l'instant continue de rapporter des gains substantiels, en plus de l'appréciation de sa participation en un an."

Sur l'ensemble de l'année, le groupe a accusé la première baisse de son chiffre d'affaires depuis 2005, à 44,4 milliards de livres, en baisse de 4,2% et le bénéfice de ses activités principales a reculé de 3,1% à 13,3 milliards de livres, des données conformes aux attentes (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below