KBC-Résultats soutenus par une forte activité belge et tchèque

jeudi 16 mai 2013 08h42
 

BRUXELLES, 16 mai (Reuters) - KBC a publié jeudi des résultats supérieurs aux attentes pour le premier trimestre, une augmentation des dépôts et des crédits en Belgique et en République tchèque ayant compensé les pertes sur d'autres activités à l'international.

La banque belge, qui a remboursé la moitié des sept milliards d'euros reçus de l'Etat pendant la crise de 2008-2009, a publié des résultats en hausse sur ses deux principaux marchés belge et tchèque, malgré une légère hausse des dépréciations de créances.

Sur le reste de ses marchés, en Slovaquie, en Hongrie, en Bulgarie et en Irlande, les résultats sont plus mitigés, seule sa filiale slovaque ayant réalisé un bénéfice trimestriel.

En Irlande, où le groupe avait 15,8 milliards d'euros de prêts hypothécaires et immobiliers en cours, les provisions pour pertes passées sur ces créances ont atteint 99 millions d'euros, contre 87 millions d'euros au quatrième trimestre 2012.

Le groupe s'attend à ce que ses charges pour dépréciations de créances en Irlande, qui continue à souffrir des retombées de l'éclatement de la bulle immobilière, se situent entre 300 et 400 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2013.

Le résultat net du groupe, ajusté des éléments non-récurrents, est ressorti à 359 millions d'euros, en hausse par rapport aux 324 millions attendus par cinq analystes interrogés par Reuters.

Son ratio de fonds propres "tier one" a augmenté, à 15,7% à la fin du premier trimestre, contre 14,6% fin 2012. (Robert-Jan Bartunek, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)