TUI veut réduire ses coûts pour payer des dividendes

mercredi 15 mai 2013 08h42
 

FRANCFORT, 15 mai (Reuters) - Le groupe allemand de tourisme TUI a annoncé mercredi son intention de réduire ses coûts et d'améliorer la coopération entre ses hôtels et les tour-opérateurs de sa filiale TUI Travel, avec pour objectif de reprendre le paiement d'un dividende en 2014-2015.

TUI n'a pas versé de dividende depuis celui de 0,25 euro distribué en 2007.

Dans un point sur sa stratégie baptisé "oneTUI", le président du directoire Friedrich Joussen a précisé que le siège du groupe allait réduire ses coûts de 40%, ce qui passerait par la suppression de la moitié de ses effectifs.

Il a ajouté que le groupe visait à l'horizon de l'exercice 2014-2015 un bénéfice d'exploitation d'environ un milliard d'euros et un solde de trésorerie - actuellement négatif - d'environ 100 millions.

TUI entend distribuer à terme la moitié de ses flux de trésorerie nets sous forme de dividendes, a-t-il souligné.

La structure du groupe formé par TUI et TUI Travel, détenu à 56%, est compliquée et coûteuse, notamment avec la présence de deux sièges sociaux, l'un à Hanovre, l'autre à Londres. Mais le groupe allemand a renoncé en début d'année à racheter les minoritaires de sa filiale britannique, estimant qu'une telle opération n'aurait pas d'intérêt aux niveaux de cours actuels.

Au deuxième trimestre de son exercice 2012-2013, le groupe a enregistré une perte courante avant impôt, charges financières et amortissement (Ebita) de 197 millions d'euros, conforme au consensus Reuters.

Il a revu à la hausse sa prévision annuelle et vise désormais un Ebita courant en hausse par rapport au record de 745,7 millions de 2011-2012, grâce entre autres aux bonnes performances de TUI Travel. (Victoria Bryan, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)