14 mai 2013 / 18:49 / dans 4 ans

CORR-LEAD 1-Vivendi-Résultats en baisse au T1, plombés par SFR

(Au 4e paragraphe bien lire que la prévision est en dollar et non en euro)

* L‘Ebita a reculé de 17% au T1

* Repli de 24,5% pour l‘Ebitda de SFR

* Prévisions confirmées pour les divisions

* GVT va rester dans le giron de Vivendi

par Blandine Hénault

PARIS, 14 mai (Reuters) - Vivendi a publié mardi des résultats en baisse au premier trimestre, pénalisés par les performances médiocres de sa filiale SFR dans un contexte de concurrence accrue et de guerre des prix sur le marché de la téléphonie mobile en France.

Le groupe de télécoms et de divertissement, qui dit être confronté à une “conjoncture très difficile”, a néanmoins confirmé ses perspectives annuelles pour toutes ses activités.

“Il est vrai que dans certains cas nous sommes sous pression, mais nous confirmons nos prévisions et concernant Activision Blizzard, nous allons améliorer nos perspectives”, a déclaré le directeur financier Philippe Capron lors d‘une conférence téléphonique.

Le groupe table ainsi sur un résultat opérationnel ajusté (Ebita) pour sa filiale de jeux vidéos d‘environ 1,15 milliard de dollars pour 2013 (en normes IFRS). Il visait auparavant un objectif “au-dessus” d‘un milliard de dollars.

Pour SFR, Vivendi continue de tabler sur un Ebitda (résultat opérationnel ajusté avant amortissements) proche de 2,9 milliards d‘euros en 2013.

CHUTE DES PROFITS

L‘opérateur télécoms, qui devrait être à terme introduit en Bourse, a pourtant continué de souffrir au premier trimestre, en raison de l‘impact de la baisse des prix liée à l‘arrivée fracassante fin 2011 de Free (groupe Iliad ) sur le marché français de la téléphonie mobile.

Le chiffre d‘affaires de SFR a reculé de 11,4% à 2,594 milliards d‘euros tandis que l‘Ebitda a reculé de 24,5% à 702 millions d‘euros.

“C‘est sans doute le pire résultat de l‘année, nous nous attendons à mieux sur le deuxième et troisième trimestre”, a indiqué Etienne Du Vignaux, le directeur financier de SFR.

SFR compte notamment sur son programme d‘économie de 500 millions d‘euros d‘ici la fin 2014, qui devrait commencer à porter ses fruits dans les prochains mois.

L‘opérateur, qui avait annoncé en novembre un plan de départs volontaires portant sur plus d‘un millier d‘emplois, a indiqué que les premiers départs interviendront fin mai.

Les difficultés de SFR ont fait chuter l‘Ebita de Vivendi à 1,344 milliard au premier trimestre (-17,2%).

Pour 2013, Vivendi n‘a pas délivré de prévisions annuelles chiffrées pour l‘ensemble du groupe, alors qu‘il est engagé dans un revue stratégique afin de se recentrer sur les médias.

Sa première cession pourrait être celle de Maroc Télécom, le groupe évaluant actuellement deux offres de rachat de sa participation de 53% dans l‘opérateur télécoms.

Vivendi examine également les options possibles pour sa division Activision Blizzard, mais a renoncé à vendre sa filiale brésilienne GVT.

En revanche, le groupe a affirmé n‘être pas intéressé pour céder sa participation de 80% dans Canal + France à Lagardère , qui détient les 20% restants dans le groupe télévisuel.

Le communiqué : link.reuters.com/vax97t (édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below