13 mai 2013 / 09:23 / dans 4 ans

LEAD 2-M6-Le marché salue un T1 supérieur aux attentes

* M6 fait mieux de TF1 au premier trimestre

* Un analyste salue une érosion des marges limitée

* Les deux groupes souffrent de l‘érosion du marché publicitaire

* Nicolas de Tavernost rejette les critiques de Nonce Paolini (Actualisé avec interview de Tavernost aux Echos et cours de clôture)

PARIS, 13 mai (Reuters) - M6 a fait état lundi d‘un repli de 1,8% de son chiffre d‘affaires au premier trimestre, touché par un environnement économique et publicitaire difficile, mais le groupe a fait mieux qu‘attendu et que son concurrent TF1.

Cette performance a été saluée en Bourse, où le titre a avancé de 4,73% tandis que le SBF 120 a reculé de 0,18%.

TF1, qui a vu son chiffre d‘affaires chuter de 10% et dont le PDG Nonce Paolini reproche à M6 d‘avoir déclenché une guerre des tarifs publicitaires, a pris de son côté 1,85%. (voir et [ID:nL6N0DP1LR)]

Depuis le début de l‘année M6 gagne près de 15% tandis que TF1 perd plus de 10%.

Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, a rejeté dans les Echos de mardi les critiques de TF1. “Je le répète: Il n‘y a aucune course à la baisse des prix. Simplement, nous tenons compte des réalités du marché”, déclare-t-il.

“Sur un marché en baisse, j‘ai rarement vu les prix monter. (...) Sur le marché publicitaire, tout le monde baisse ses prix et TF1 a même commencé à le faire avant les autres”, ajoute-t-il, estimant que la filiale de Bouygues bénéficie de moins de moins de la prime au leader dont elle a joui pendant longtemps.

Le chiffre d‘affaires consolidé de M6 est ressorti à 348,8 millions d‘euros sur les trois premiers mois de l‘année, contre 355,1 millions un an plus tôt.

Comme ses concurrents, M6 souffre de la dégradation du marché publicitaire. Ses revenus issus de la publicité, qui représentent près de 56% du chiffre d‘affaires total du groupe, ont reculé de 3,9%, dont un repli de 4,1% pour la chaîne historique M6.

Le groupe, qui réunissait lundi ses actionnaires en assemblée générale, ne donne pas de prévisions pour son exercice annuel.

Son résultat opérationnel courant (Ebita) trimestriel est ressorti à 59,6 millions d‘euros, en baisse de 2,7 millions, mais sans changement hors investissements consacrés à la nouvelle chaîne de la TNT, 6ter.

Les analystes de Gilbert Dupont ont réitéré leur conseil d‘alléger sur le titre M6 mais notent que l‘activité est un peu meilleure que prévu et que l‘érosion des marges est limitée.

Un autre analyste a pris également acte de la performance supérieure aux attentes de M6 et souligné qu‘elle “tranche” avec celle de TF1. (Blandine Henault, Raoul Sachs et Gilles Guillaume, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below