Les actionnaires de BAE confirment Dick Olver à la présidence

mercredi 8 mai 2013 18h55
 

LONDRES, 8 mai (Reuters) - Dick Olver, président de BAE Systems depuis 2004, a conservé son poste mercredi à l'issue d'un vote des actionnaires du groupe, malgré les critiques consécutives à l'échec des pourparlers de fusion avec EADS l'an dernier.

Le fonds Invesco, qui détient 18% de BAE et en est le premier actionnaire, avait réclamé la démission de Dick Olver à la suite de l'échec en octobre du projet de fusion en raison de blocages politiques, en particulier de l'Allemagne. (Voir )

Dick Olver a finalement été confirmé à son poste à près de 99% des suffrages lors de l'assemblée générale du premier fabricant européen d'armes, à Farnborough, dans le sud de l'Angleterre.

Le nouveau mandat de Dick Olver s'étend théoriquement jusqu'en mai 2014 mais BAE a précisé qu'il pourrait quitter prématurément la présidence, et qu'un chasseur de têtes était déjà mandaté pour trouver un remplaçant.

Le bénéfice de BAE a été affecté en 2012 par des retards dans un contrat avec l'Arabie Saoudite pour un avion de combat, et par une réduction générale des budgets militaires à travers le monde.

Le groupe a annoncé mercredi qu'il maintenait sa prévision d'un bénéfice par action en légère progression en 2013, mais il a prévenu qu'il n'avait pas pris en compte l'effet éventuel de la baisse du budget de la Défense des Etats-Unis, dans le cadre des réductions des dépenses publiques dites du 'séquestre". (Brenda Goh, Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand)