Sharp a accusé une perte annuelle plus forte que prévu-sources

mercredi 1 mai 2013 10h06
 

TOKYO, 1er mai (Reuters) - Le fabricant d'écrans plats Sharp a accusé une perte nette plus forte que prévu sur l'exercice clos le 31 mars du fait de dépréciations dues à des surcapacités de production, ont indiqué mercredi deux sources au fait du dossier.

Sharp, qui fournit à Apple des écrans pour ses iPhone et iPad, publiera ses résultats annuels le 14 mai.

Le groupe a accusé une perte nette de 500 milliards de yens (3,9 milliards d'euros), alors qu'en novembre il avait annoncé une prévision de 450 milliards, ont précisé les sources en confirmant une information parue dans le journal Nikkei.

Son bénéfice d'exploitation pour le deuxième semestre de l'exercice 2012-2013 est à 20 milliards de yens au lieu de 13,8 milliards escomptés.

Sharp, sauvé en octobre par un consortium bancaire, devait à tout prix renouer avec le bénéfice au niveau opérationnel au deuxième semestre pour conserver la confiance de ses nouveaux actionnaires, l'américain Qualcomm et le sud-coréen Samsung Electronics.

S'agissant du résultat net, les dépréciations liées aux surcapacités reflètent une baisse de la demande d'Apple, signe supplémentaire des difficultés nouvelles de la firme à la pomme confrontée à une rude concurrence, notamment de Samsung Electronics, sur le marché des smartphones et des tablettes.

En plus des dépréciations, Sharp passera une charge liée à une possible amende à venir pour entente sur les prix des écrans plats en Europe, selon les sources. L'enquête est en cours mais le groupe a décidé de mettre de l'argent de côté en prévision.

Sharp n'a pas réagi à ces informations, indiquant seulement dans un avis boursier qu'il n'avait pas encore publié ses résultats. (Reiji Murai, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)