Volkswagen paye le prix de la crise de l'automobile

lundi 29 avril 2013 13h05
 

BERLIN, 29 avril (Reuters) - Le bénéfice de la marque Volkswagen a diminué de près de moitié au premier trimestre, le constructeur allemand étant touché à son tour par la crise profonde que traverse le secteur automobile européen.

La seule a marque VW, qui représente plus de la moitié des 46,6 milliards de ventes réalisées de janvier à mars, a vu son bénéfice d'exploitation plonger à 590 millions d'euros.

Ces chiffres détaillés, dont un premier aperçu avait été donné la semaine dernière, montrent également un effondrement de la marge, passée de 4,1% au premier trimestre 2012 à 2,4% au cours des trois premiers mois de l'année 2013. (voir )

"Le climat actuel est vraiment difficile pour toute l'industrie", a déclaré le président du directoire Martin Winterkorn dans un communiqué accompagnant les résultats.

Les livraisons de VW, qui comprennent celles de son modèle phare, la Golf, ont chuté pour la première fois en trois ans.

Ces chiffres médiocres n'ont pas empêché le groupe de confirmer l'objectif annoncé début mars d'un bénéfice d'exploitation annuel record de 11,5 milliards d'euros et d'augmenter le volume de ses ventes à des niveaux inédits.

Le groupe basé à Wolfsburg fonde ses espoirs de croissance des ventes sur la sortie d'une soixantaine de nouveaux modèles dont un certain nombre de versions modernisées, ainsi qu'une nouvelle Golf qui sera lancée en novembre.

Selon un concessionnaire joint par Reuters, VW tente de soutenir ses ventes de Golf et du SUV Tiguan, depuis février à la faveur de promotions et de remises pouvant atteindre 1.800 euros. Ce programme, qui doit arriver à son terme le 30 juin, pourrait être prolongé de trois mois encore si VW le juge compatible avec ses finances.

Audi, la marque haut de gamme de VW, n'a pas été épargnée par le déclin du bénéfice d'exploitation qui a accusé un recul de 7,3% à 1,31 milliard. (Andreas Cremer, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)