April 26, 2013 / 10:40 AM / in 4 years

LEAD 1-Honda et Mazda tirent parti de la baisse du yen

4 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec résultats de Mazda, projets d'investissement, contexte)

TOKYO, 26 avril (Reuters) - Honda et Mazda ont publié vendredi des résultats trimestriels dopés par la dépréciation du yen et la croissance de leurs ventes à l'export, et prévoient d'investir fortement cette année pour développer leurs capacités de production.

Honda a fait état d'une hausse de 6,6% de son bénéfice net trimestriel, grâce à la baisse du yen à l'oeuvre depuis la fin 2012 et à la bonne tenue des ventes des modèles Accord et CR-V aux Etats-Unis, son premier marché.

Sur les trois mois à fin mars, dernier trimestre de l'exercice 2012-2013, le constructeur a dégagé un résultat net de 75,7 milliards de yens (589 millions d'euros) contre 71,5 milliards il y a un an. Cinq analystes financiers avaient toutefois anticipé en moyenne 95,62 milliards de yens, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Sur l'ensemble de l'exercice, le bénéfice net de Honda a bondi de 73,6% à 367,15 milliards de yens.

Mazda, qui exporte 80% de sa production japonaise, a encore plus tiré parti du recul de la devise japonaise, puisque le constructeur a dégagé sur l'ensemble de l'exercice 2012-2013 son premier bénéfice annuel en cinq ans, gagnant 34,3 milliards de yens (267 milliards d'euros) après une perte de 107,7 milliards sur 2011-2012.

Depuis le début de l'année, le yen a reculé de quelque 14% par rapport au dollar, un mouvement entretenu par l'inflexion donnée par la Banque du Japon à sa politique monétaire.

Cette évolution facilite les exportations à partir du Japon et permet de convertir en yens à un taux plus favorable les bénéfices réalisés à l'étranger.

Projets D'investissement

A la Bourse de Tokyo, l'action Mazda a pratiquement doublé depuis le début de l'année, faisant nettement mieux que l'indice Nikkei, qui a tout de même pris quelque 34% sur la période, porté la politique monétaire de la BoJ.

L'action Honda a avancé de 27% depuis le 31 décembre 2012, celle de Nissan de près de 28% et le titre Toyota a pris quelque 44%.

Honda, troisième constructeur japonais derrière Toyota et Nissan, a dit retenir pour l'exercice 2013-2014 un taux de change moyen dollar-yen de 95 yens alors que la devise nipponne se traitait vendredi à 98,61 yens pour un dollar.

Pour l'exercice qui vient de commencer, Honda estime que ses ventes mondiales devraient progresser de 10,4%, à 4,43 millions de véhicules.

Dans ce contexte favorable aux exportations japonaises, Honda et Mazda, contrairement par exemple à Toyota, comptent investir lourdement dans les années à venir dans des capacités de production.

Honda a ainsi prévu une enveloppe d'investissements de 700 milliards de yens pour 2013-2014, somme en hausse de 18%, et le constructeur vise des ventes annuelles mondiales de six millions d'unités d'ici la fin mars 2017, contre un record de 4,01 millions sur l'exercice 2012-2013.

Mazda, qui voit ses ventes augmenter de 8% sur l'exercice qui vient de commencer, a annoncé un quasi-doublement de ses investissements annuels, à 130 milliards de yens. (Yoko Kubota, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below