LEAD 1-Unilever-La croissance moins soutenue qu'attendu au T1

jeudi 25 avril 2013 08h57
 

LONDRES, 25 avril (Reuters) - Le géant des produits de grande consommation Unilever a fait état jeudi d'une croissance de ses ventes inférieure aux attentes au premier trimestre, conséquence du durcissement de la concurrence en Europe et d'un début de printemps inhabituellement froid qui a pesé sur les ventes de glaces.

Le groupe anglo-néerlandais, dont le portefeuille de marques inclut le savon Dove, la lessive Omo et les glaces Magnum, a fait état d'une croissance organique de 4,9% de son chiffre d'affaires sur les trois premiers mois de l'année alors que les analystes financiers prévoyaient en moyenne une croissance de 5,6% selon un consensus qu'il a lui-même établi.

Dans les pays émergents, l'une des priorités du groupe ces dernières années et qui représentent 57% de son chiffre d'affaires, la croissance a atteint 10,4%.

En Europe, elle n'a été que 3,1%. Unilever explique que les ventes de Magnum et de Ben & Jerry's ont souffert du froid par rapport à l'an dernier et que, plus généralement, la confiance du consommateur est entamée par le contexte économique. Ses ventes de margarine ont en outre pâti d'un environnement promotionnel défavorable.

"La croissance des marchés développés reste faible", a déclaré le directeur général Paul Polman. "L'Europe présente une base de comparaison pour l'année précédente particulièrement soutenue et, alors que la performance globale est solide, la croissance publiée est limitée par le lent démarrage de la saison des crèmes glacées et par la faiblesse des produits à tartiner."

Le chiffre d'affaires global a progressé de 0,2% à 12,2 milliards d'euros.

"Nous restons concentrés sur la réalisation d'une nouvelle année de croissance rentable des volumes supérieure à celles de nos marchés, d'une amélioration de notre marge opérationnelle courante et d'un cash-flow solide", a ajouté Paul Polman. (Rosalaba O'Brien, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)