25 avril 2013 / 06:50 / dans 4 ans

LEAD 1-Volvo voit des signes de reprise après un T1 décevant

* Hausse de 11% des prises de commandes (consensus -15%

* Amélioration en vue de la demande sur ses principaux marchés

* Ebit du T1 à 482 millions de couronnes (consensus 2,0 mds

* Ventes en volume à leur plus bas depuis la crise

STOCKHOLM, 25 avril (Reuters) - Volvo a annoncé jeudi une hausse inattendue de ses prises de commandes dans des marchés clés semblant sortir du marasme qui a fait plonger les résultats du deuxième constructeur mondial de poids lourds au premier trimestre.

Après une année durant laquelle la demande de véhicules commerciaux a chuté, l‘Europe a touché le fond et tend à remonter la pente, même si seule l‘Amérique latine, parmi les grands marchés des poids lourds dans le monde, fait preuve d‘une véritable croissance.

Le grand concurrent de Daimler dans le secteur a annoncé que ses prises de commandes au premier trimestre avaient augmenté de 30% par rapport au trimestre précédent.

Par rapport au premier trimestre 2012, les prises de commandes de Volvo ont augmenté de 11%, alors que les analystes anticipaient un recul de 15%.

“Ceci dit, le deuxième trimestre 2013 sera difficile pour nous et pour nos fournisseurs, compte tenu du passage à de nouveaux produits et de la transformation de notre outil industriel pour produire de plus gros volumes”, a déclaré le directeur général Olof Persson dans un communiqué

La société de Göteborg maintient ses prévisions sur l‘ensemble de l‘année d‘une activité à peu près stable en Europe et en Amérique du Nord et d‘une croissance de 20% au Brésil à la faveur des mesures de soutien du gouvernement.

Le groupe suédois a sinon accusé une baisse nettement plus forte que prévu de son bénéfice, une demande atone ayant fait tomber ses ventes en volume à leur plus bas niveau depuis la crise financière de 2008-2009.

Il a enregistré un bénéfice d‘exploitation de 482 millions de couronnes (56 millions d‘euros) contre 6,24 milliards un an auparavant, alors qu‘un consensus d‘analystes interrogés par Reuters prévoyait un résultat de 2,02 milliards. (Niklas Pollard et Helena Soderpalm, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below