April 23, 2013 / 7:24 PM / 4 years ago

LEAD 1-Finmeccanica a perdu 786 millions d'euros en 2012

3 MINUTES DE LECTURE

* E993 mlns de dépréciation sur la filiale américaine DRS

* Le groupe veut céder des actifs pour renforcer son bilan

* Les discussions sur Ansaldo Energia continuent-sources

par Danilo Masoni et Paolo Biondi

MILAN/ROME, 23 avril (Reuters) - Le groupe d'aérospatiale et de défense italien Finmeccanica a confirmé mardi prévoir des cessions d'actifs après l'annonce d'une perte nette de 786 millions d'euros l'an dernier, principalement due à une dépréciation de sa filiale américaine d'électronique de défense DRS.

En présentant ses résultats annuels, les premiers publiés depuis l'arrivée à sa tête d'Alessandro Pansa, le groupe d'aéronautique et de défense a expliqué vouloir renforcer son bilan et a dit s'attendre cette année à une baisse de son chiffre d'affaires et à une stagnation de son résultat d'exploitation.

Deuxième employeur privé d'Italie, Finmeccanica a engagé d'importantes restructurations afin de se recentrer sur ses activités aérospatiales et de défense, et ce afin, notamment, d'éviter un abaissement de sa note de crédit.

La société a précisé dans un communiqué que la dépréciation pour DRS (racheté pour 5,2 milliards de dollars en mai 2008 juste avant la crise financière) avait atteint 993 millions d'euros.

En 2011, le groupe avait enregistré une perte nette de 2,3 milliards d'euros à cause d'une provision importante liée à un contrat avec Boeing.

Interrogé mardi sur les cessions d'actifs, Alessandro Pansa a simplement répondu que Finmeccanica poursuivrait la mise en oeuvre de ses projets et qu'il ferait des annonces "en temps voulu". Il a cependant exclu de revendre DRS.

Deux sources proches du dossier ont expliqué que le processus de vente des 55% de Finmeccanica dans le spécialiste de l'ingénierie pour le secteur de l'énergie Ansaldo Energia progressait, bien qu'il ait été ralenti par la situation politique italienne.

Le quotidien économique italien Il Sole 24 Ore a rapporté mardi que le groupe sud-coréen Doosan était en discussions avancées en vue d'un rachat d'Ansaldo Energia.

Finmeccanica a annoncé par ailleurs une dette nette de 3,373 milliards d'euros à la fin 2012 et anticipe une hausse de son cash flow opérationnel à une centaine de millions d'euros cette année contre 89 millions en 2012. Alessandro Pansa a assuré que le groupe renouerait avec la rentabilité cette année.

Le retard pris par les cessions d'actifs avant le changement d'administrateur délégué avait conduit Standard & Poor's à rétrograder la note de Finmeccanica en catégorie spéculative ("junk"). Fitch et Moody's classent toujours le groupe en catégorie d'investissement.

La publication des résultats annuels, initialement prévue en mars, avait été repoussée après l'arrestation de l'ancien président du groupe Giuseppe Orsi dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption liés à la vente de 12 hélicoptères en Inde. (voir: ) (Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below