ENCADRE-Accor ou l'hôtellerie internationale à la française

mardi 23 avril 2013 15h46
 

PARIS, 23 avril (Reuters) - Denis Hennequin, le patron d'Accor aujourd'hui sur la sellette, a cherché à jouer la carte de la spécificité française du groupe tricolore dans un marché mondial de l'hôtellerie dominé par de grands groupes anglo-saxons, en particulier dans le haut de gamme.

"Nous sommes face à des acteurs très anglo-saxons qui occupent historiquement le segment du luxe", aime à rappeler celui qui dirige Accor depuis fin 2010. "Nous, nous voulons jouer sur les codes du luxe à la française".

Accor, numéro quatre mondial de l'hôtellerie, connu pour les Sofitel mais aussi les Ibis et Novotel, a pourtant dû emboîter le pas à ses grands concurrents comme InterContinental, Marriott, Hilton et Starwood, en adoptant une stratégie dite "asset light".

Il s'agit de réduire progressivement la part de ses hôtels en location et en propriété, afin de développer la part des franchises et des contrats de gestion, qui mobilisent moins de capitaux, et améliorer ainsi sa marge d'exploitation.

Mais là aussi Denis Hennequin a souhaité marquer sa différence en n'allant pas aussi loin que certains de ses concurrents.

"Les groupes qui ont fait le choix de tout 'asset-light' le regretteront", soulignait-il récemment. "Je pense qu'à terme, c'est une erreur car il faut pouvoir montrer le chemin aux franchises".

Selon une source ayant une bonne connaissance du groupe, Accor a dû accélérer sa stratégie après la scission de sa branche de services prépayés, introduite en Bourse en 2010 sous le nom d'Edenred.

"Edenred était la partie génératrice de cash qui permettait de créer de la valeur pour l'actionnaire. Quand il n'y a plus de cash généré, on ne peut plus construire d'hôtels, d'où la stratégie 'asset light'", explique cette source.

Accor, qui réalise plus des deux tiers de son activité en Europe où il est numéro un, pâtit de la crise économique dans le sud du Vieux continent, mais aussi de son absence des Etats-Unis, le pays d'où viennent le plus grand nombre de voyageurs à travers le monde.   Suite...