T1 meilleur que prévu pour Swedbank, pas pour sa concurrente SEB

mardi 23 avril 2013 08h41
 

STOCKHOLM, 23 avril (Reuters) - Swedbank a annoncé mardi un bénéfice opérationnel du premier trimestre supérieur aux attentes à la faveur de revenus nets d'intérêt meilleurs que prévu, et le groupe bancaire suédois a également dit anticiper un relèvement de sa note de crédit cette année.

Sur les trois premiers mois de l'année, le résultat d'exploitation a reculé de 6% à 4,9 milliards de couronnes suédoises (574 millions d'euros) alors que les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 4,7 milliards.

Swedbank, dont les ratios de solvabilité sont parmi les plus élevés en Europe, a précisé que le ratio Tier 1 avait atteint 16,4% à la fin du trimestre - un niveau largement supérieur à ce qui est exigé les régulateurs - contre 15,4% à la fin de 2012.

"Nous anticipons une amélioration de notre note de crédit cette année et nous travaillons activement avec les agences de notation pour nous assurer qu'elles sont bien au fait des dernières performances de la banque", déclare Michael Wolf, directeur général de Swedbank, cité dans un communiqué.

A la faveur de la bonne santé de leur bilan, les banques suédoises jouissent de coûts de financement très bas. Les investisseurs se sont rués sur les titres de ces établissements ces derniers temps dans l'espoir que la génération de trésorerie excédentaire se traduise par des rachats d'actions ou des dividendes exceptionnels.

Depuis le début de l'année, l'action Swedbank a ainsi progressé de 12,6% alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes est en repli de 0,7%.

SEB, autre banque suédoise, a en revanche fait état d'une progression moins marquée que prévu de son bénéfice opérationnel du premier trimestre, le revenu des commissions ayant été inférieur aux attentes.

Le résultat d'exploitation s'est ainsi établi à 3,72 milliards de couronnes, contre 3,65 milliards il y a un an et un consensus de 3,91 milliards. (Mia Shanley, Simon Johnson et Oskar von Bahr, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)