Seché Environnement dans le rouge en 2012 à cause de la Saur

lundi 22 avril 2013 20h25
 

PARIS, 22 avril (Reuters) - Séché Environnement a terminé l'exercice 2012 dans le rouge, le spécialiste du traitement des déchets ayant provisionné l'intégralité de sa participation de 33% dans la Saur.

Le groupe ajoute dans un communiqué publié lundi que ses marges opérationnelles ont atteint un point bas l'an dernier à cause de l'accentuation d'effets mix défavorables, de facteurs ponctuels négatifs et d'une faiblesse de la demande industrielle.

Séché, qui cherche à mettre la main sur la Saur, le numéro trois français de la distribution d'eau potable, a provisionné sa participation dans Hime, la holding de contrôle de la Saur, ce qui s'est traduit par un impact négatif de 97,7 millions d'euros sur son résultat net.

Celui-ci accuse au final une perte de 82,4 millions d'euros alors qu'il était bénéficiaire de 15,9 millions en 2011.

Néanmoins, Séché a décidé de verser un dividende de 0,95 euro par action au titre de 2012, après 1,30 euro pour l'exercice précédent.

La Saur, détenue à 38% par le Fonds stratégique d'investissement (FSI) et à 33% par Séché, négocie depuis plusieurs mois avec ses créanciers et ses actionnaires pour réduire une dette de plus de deux milliards d'euros. Elle a reçu ce mois-ci quatre offres fermes pour son refinancement, dont une de Séché. (voir et )

Dans son communiqué, Séché souligne notamment que la résorption des éléments exceptionnels devrait permettre une amélioration du résultat opérationnel en 2013 autour de 10% du chiffre d'affaires. En 2016, ce résultat devrait dépasser 12% des ventes grâce à une amélioration prévisible des marges.

A cette échéance, le retour sur investissement devrait permettre une réduction significative de l'endettement financier net, avec un leverage autour de 2, tandis que le ROCE après impôts devrait s'établir autour de 10%.

Séché Environnement prévoit en outre un programme d'investissements de l'ordre de 70 millions d'euros en 2013.   Suite...