Porsche douche l'espoir d'un dividende spécial

mardi 19 mars 2013 16h33
 

19 mars (Reuters) - La holding Porsche SE compte employer ses 2,6 milliards d'euros de trésorerie pour investir dans le "Mittelstand" (PME) plutôt que la redistribuer aux actionnaires par le biais d'un dividende spécial.

"Nous nous concentrerons avant tout sur les grandes tendances mondiales de l'industrie automobile, telles que la gestion durable, la préservation des ressources et un monde automobile de plus en plus interconnecté", a déclaré mardi le président du directoire Martin Winterkorn.

Porsche reste contrôlé par les famille Piech et Porsche, lesquelles détiennent des actions à droit de vote, tandis que les autres investisseurs n'ont que des actions préférentielles.

Le constructeur de voitures de sport se cherche un nouveau modèle depuis que divers procès intentés par des investisseurs l'ont obligé à renoncer à être entièrement absorbé par Volkswagen.

En définitive, la holding Porsche a conservé sa trésorerie, ainsi qu'une participation de 50,7% en actions ordinaires dans VW après lui avoir seulement vendu l'activité de construction automobile.

Bien des actionnaires de Porsche SE, qui avaient investi dans la holding en anticipant une fusion complète avec VW, exigent depuis lors une restitution de liquidités.

Mais la direction a engagé Philipp von Hagen, un banquier de Rothschild, chargé de recencer des possibilités d'investissement et certains investisseurs redoutent une aggravation de la décote vis-à-vis de la valeur d'actif net à laquelle l'action préférentielle de la holding se traite.

Acquisitions exclues, Porsche a dit mardi qu'il dégagerait sur les deux prochaines années un bénéfice après impôt dans le bas d'une marge à un chiffre en milliards d'euros, sur la base de sa structure actuelle.

L'action perd 1,7% à 60,36 euros en milieu d'après-midi. (Christiaan Hetzner, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)