Séchilienne-Priorité au Brésil après un solide exercice 2012

mardi 19 mars 2013 08h46
 

* Le groupe se donne trois ans pour investir au Brésil

* Recentrage sur la valorisation de la biomasse en 2012

* Résultats 2012 en hausse

PARIS, 18 mars (Reuters) - Séchilienne Sidec a publié mardi des résultats 2012 en hausse, grâce en particulier à la performance de son parc de centrales thermiques, et se donne trois ans pour investir dans des projets de cogénération au Brésil.

Le producteur indépendant d'électricité, aujourd'hui fortement implanté dans les départements d'outre-mer et à l'île Maurice, a décidé en 2012 de recentrer sa stratégie sur la production par combustion hybride de charbon et de biomasse, principalement de la bagasse, un résidu de la canne à sucre.

"Le Brésil, premier producteur mondial de canne à sucre, répond à tous les critères de développement du groupe à l'international", souligne-t-il dans un communiqué.

Il ajoute s'être donné trois ans pour investir dans des projets rentables de cogénération en partenariat avec les industriels sucriers.

Séchilienne confirme en outre "le retour à son modèle autofinancé d'investissement d'environ 100 millions d'euros en moyenne et par an", les futures dépenses étant destinées en priorité au Brésil, à l'outre-mer et à la bio-méthanisation.

Son PDG, Jacques Petry, avait déclaré à Reuters au printemps dernier que Séchilienne Sidec ciblait deux à quatre nouveaux pays, dont le Brésil, l'Australie et l'Afrique du Sud, producteurs de canne à sucre et où les financements de projets sont possibles. (voir )   Suite...