Début d'année pénible pour les poids lourds de Daimler

mercredi 13 mars 2013 18h57
 

WOERTH, Allemagne, 13 mars (Reuters) - Le segment poids lourds de Daimler a annoncé mercredi qu'il traversait un début d'année difficile en Europe et aux Etats-Unis et le lancement de nouveaux modèles n'est pas de nature à améliorer sensiblement ses ventes avant le deuxième semestre.

Le secteur dans son ensemble est confronté à la morosité qui prévaut en zone euro, ses ventes étant étroitement corrélées à l'évolution des échanges marchands.

Daimler s'attend en outre à ce que son marché nord-américain se contracte de 5% à 10% cette année, sa clientèle préférant jouer la carte de la prudence dans l'attente du dénouement de la question budgétaire à Washington.

"Les nouvelles commandes aux Etats-Unis ont été un peu meilleures que ce que nous avions prévu (...) mais la question du mur budgétaire n'a pas été réglée et nos clients sont très sensibles à ce dossier", a dit le président du directoire de Daimler Trucks Andreas Renschler.

Il a annoncé que son objectif d'atteindre une marge d'exploitation de 8% dès 2013 contre 5,5% l'année dernière avait été légèrement décalé dans le temps. "On devrait y arriver en 2014 au plus tard", a-t-il dit.

Le groupe entend toujours économiser autour de 1,1 milliard d'euros et générer environ 500 millions de chiffre d'affaires de plus d'ici la fin 2014 pour parvenir à son objectif de marge.

L'un de ses principaux concurrents, le suédois Volvo , a lui aussi prévenu qu'il peinait en ce début d'année et que ses lignes de production ne tournaient qu'à 50% de leurs capacités. Quant à Scania, filiale de Volkswagen , il a annoncé une réduction de 15% de sa production au premier trimestre et la suppression d'environ 700 postes. (Christiaan Hetzner, Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)