Best Buy-Fin des négociations de rachat, baisse du BPA récurrent

vendredi 1 mars 2013 14h52
 

NEW YORK, 1er mars (Reuters) - Best Buy et son fondateur Richard Schulze ont mis fin à leurs négociations, après la demande de Richard Schulze et de ses partenaires de disposer de trois sièges au conseil d'administration apprend-on vendredi d'une source proche du dossier.

Le groupe de distribution d'électronique grand public a publié une perte de 409 millions de dollars, soit 1,21 dollar par action au quatrième trimestre de son exercice qui a pris fin le 2 février. Sa perte avait atteint 1,82 milliard il y a un an, soit 5,17 dollars par action.

Son bénéfice hors éléments exceptionnels des opérations poursuivies a baissé au quatrième trimestre, à 1,64 dollar par action, contre 2,18 dollars il y a un an.

Son chiffre d'affaires a augmenté de 0,2% à 16,71 milliards de dollars (12,85 milliards d'euros). A périmètre comparable, les ventes ont baissé de 0,8% au quatrième trimestre.

Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 16,34 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Richard Schulze, qui avait présenté une offre informelle de rachat de Best Buy entre 24 et 26 dollars par action en août, valorisant la société entre 8,16 et 8,84 milliards de dollars, n'a pas pu rassembler les financements nécessaires à l'opération, confirme-t-on également de même source.

La tentative du fondateur de Best Buy de négocier un accord avec les fonds d'investissement Cerberus Capital Management LP , TPG Capital et Leonard Green & Partners a également échoué, précise-t-on de source proche du dossier.

L'action gagne 5,4% dans les transactions avant-Bourse. (Dhanya Skariachan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par)