RBS - Situation plus propice à un désengagement de Londres

jeudi 28 février 2013 08h30
 

LONDRES, 28 février (Reuters) - Royal Bank of Scotland a dit jeudi que sa situation financière avait évolué de telle manière que l'Etat pouvait commencer à envisager la cession de sa participation de 82% dans l'établissement.

La banque a dégagé un résultat opérationnel de 3,5 milliards de livres (4,04 milliards d'euros) contre 1,8 milliard un an auparavant, le plus élevé depuis le renflouement intervenu en 2008.

"La banque est maintenant plus proche d'une situation de bonne santé financière qui permettrait aux actionnaires de percevoir un dividende et à l'Etat de commencer à céder sa participation", écrit le président Philip Hampton dans un communiqué. (Matt Scuffham, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)