Seb-2012 en baisse, objectif de croissance organique en 2013

mardi 26 février 2013 07h24
 

PARIS, 26 février (Reuters) - Seb a publié mardi des résultats 2012 en baisse, en raison de la crise économique en Europe qui a pesé sur les dépenses des ménages en petit électroménager, mais le groupe espère renouer avec une croissance organique de ses ventes en 2013.

Le spécialiste français du petit électroménager a également indiqué dans un communiqué qu'il veillerait à "préserver le niveau de son résultat opérationnel d'activité".

"Pour 2013, nous anticipons un environnement qui devrait être tendu en France et demeurer morose en Europe (...) mais il devrait s'avérer plus porteur dans les marchés émergents, notamment en Chine", a-t-il précisé.

"Dans un marché du petit équipement domestique qui restera vraisemblablement très concurrentiel et promotionnel, nous maintiendrons une dynamique produits robuste dans tous nos marchés, soutenue par des opérations commerciales d'ampleur et des moyens moteurs renforcés."

Seb a enregistré au titre de 2012 un résultat net part du groupe de 194 millions d'euros (-17,2%), un résultat opérationnel d'activité de 415 millions (-8,4%) et un chiffre d'affaires - déjà publié - de 4.060 millions (+2,4% à parités courantes mais en repli de 0,9% à change et périmètre constants).

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net part du groupe de 205 millions d'euros.

Seb propose au titre de 2012 un dividende de 1,32 euro par action, en croissance de 5,6%.

L'action du groupe a clôturé lundi sur un cours de 61,07 euros, progressant de 9,6% depuis le début de l'année après une baisse de 4,15% en 2012.

* Le communiqué de la société :

link.reuters.com/seh36t (Benjamin Mallet, édité par Véronique Tison)