Vivendi a retardé la vente de GVT-Presse

lundi 25 février 2013 21h16
 

PARIS, 25 février (Reuters) - Vivendi a retardé la vente de sa filiale brésilienne GVT faute d'en obtenir le prix souhaité, rapportent les Echos de mardi.

L'action du conglomérat a signé lundi la plus forte hausse du CAC 40 grâce à deux informations de presse sur des cessions de filiales..

Selon la première, du journal brésilien Folha de S. Paulo, Vivendi pourrait conclure dans les prochaines semaines la vente de l'opérateur télécoms brésilien GVT après avoir reçu le feu vert du Brésil aux offres de reprise. Selon l'autre information, de BFM TV, Numéricable envisagerait une offre en numéraire sur SFR.

Selon les informations des Echos, qui ne précisent pas leurs sources, le conglomérat n'a pas obtenu le prix de sept milliards d'euros souhaité pour la cession de sa pépite brésilienne et a décidé d'en retardé la vente.

Un porte-parole de Vivendi a déclaré que le groupe ne commentait pas les rumeurs. "En revanche, nous ne sommes absolument pas pressés", a-t-il ajouté à propos du calendrier sur GVT.

Vivendi, qui publie ses résultats annuels mardi matin, a pris la décision de remettre en vente sa filiale brésilienne l'été dernier dans le cadre de la revue de son portefeuille qui rassemble des activités de télécoms et de médias sans fortes synergies entre elles. (Gilles Guillaume et Elena Berton, édité par Wilfrid Exbrayat)