Schneider renforce ses contrôles après une escroquerie comptable

jeudi 21 février 2013 11h22
 

PARIS, 21 février (Reuters) - Schneider Electric a annoncé jeudi avoir renforcé ses contrôles internes à la suite d'une escroquerie comptable qui l'a conduit à revoir en baisse de 27 millions d'euros son résultat net de 2011.

"Nous avons découvert un problème comptable à la fin 2011 (...) dû à une fraude en France de la part d'un employé qui a manipulé des documents, créé de faux documents", a déclaré Emmanuel Babeau, directeur financier du spécialiste des équipements électriques, au cours d'une conférence avec les analystes consacrée aux résultats 2012 du groupe.

"Vous avez donc la correction 2011 qui est faite cette année. Nous avons beaucoup travaillé à l'échelle du groupe pour renforcer partout les contrôles, doubler les niveaux de sécurité et faire en sorte que cela ne se reproduise pas", a-t-il ajouté.

Dans les annexes aux comptes consolidés, Schneider explique qu'un ex-employé a suréévalué le chiffre d'affaires d'une entité en retardant la comptabilisation des remises que Schneider octroie traditionnellement à certains clients à la fin de chaque année. Le groupe s'est ainsi retrouvé avec un montant de provisions pour remises sous-évalué.

Schneider Electric a publié jeudi un résultat net de 1,84 milliard d'euros au titre de 2012, contre 1,793 milliard, chiffre retraité, en 2011. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)