HVB - Une affaire fiscale pourrait coûter E200 mlns - source

mercredi 20 février 2013 11h25
 

FRANCFORT, 20 février (Reuters) - HVB, la filiale allemande d'UniCredit, s'attend à devoir débourser jusqu'à 200 millions d'euros au terme d'une enquête portant sur une éventuelle évasion fiscale liée à des transactions boursières entre 2006 et 2008, rapporte mercredi une source proche de la banque.

Le conseil de surveillance de la banque a récemment discuté d'un rapport de 173 pages présenté par le cabinet d'avocats Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom sur cette question fiscale qui a déclenché en novembre des perquisitions du parquet et du fisc, a ajouté la source.

UniCredit a assuré qu'il cherchait à clarifier la situation et à coopérer pleinement avec les autorités.

Sa filiale HVB est soupçonnée d'avoir aidé certains investisseurs à bénéficier d'allégements d'impôts en achetant des actions juste avant la perte du droit à dividende pour la revendre aussitôt le dividende versé.

Selon une source au fait de ce genre de pratique, cette technique aurait permis de réclamer indûment le remboursement de 124 millions d'impôt.

Le quotidien Süddeutsche Zeitung a été le premier à rapporter cette affaire. (Voir )

(Arno Schuetze, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)